S’il y a bien un incontournable des fêtes de fin d’année c’est bien la bûche! Que ce soit une bûche à la crème au beurre, une bûche bavaroise, une bûche pâtissière ou une bûche glacée, le repas de Noël se termine généralement par ce gâteau.
D’ailleurs savez vous d’où vient cette tradition? Quelques jours avant Noël, un gros tronc ou une souche était soigneusement sélectionnée pour tenir le plus longtemps possible. La sélection et la préparation de la bûche de Noël suivaient un rituel très précis. La bûche devait être coupée avant le lever du soleil. Après l’avoir décorée de feuillages et de rubans, elle devait être portée à deux jusque dans l’âtre puis devait brûler le plus lentement possible. Au minimum elle devait se consumer durant toute la nuit de Noël, mais dans certaines régions elle devait tenir jusqu’à l’Épiphanie ! C’est pour continuer à célébrer ce rituel, que la bûche de Noël a vu le jour sous la forme d’un délicieux dessert qui aurait été inventé par un pâtissier en 1945.
Qu’est ce qu’une bûche? Si nous nous tenons à la bûche traditionnelle en oubliant la bûche glacée ou la bavaroise (mousse), une bûche est composée de :
– le biscuit roulé : la génoise ou dacquoise
– un sirop nature, parfumé à l’alcool ou au jus de fruits pour imbiber la génoise
– une garniture : ganache, crème au beurre, confiture ou pâte à tartiner
nappage à base de chocolat ou de coulis de fruits
Comment on procède :
  1. Faire son biscuit et l’étaler sur une plaque recouverte de papier sulfurisé ou tapis silicone à rebord sur 0.5cm d’épaisseur. Il faut le cuire 10 à 15 min à 150°C. Dès la sortie du four, démouler sur un torchon ou papier sulfurisé, imbiber le biscuit avec le sirop puis le rouler. Laisser refroidir. En procédant ainsi, votre biscuit ne séchera pas et ne cassera pas lors du roulage final.
  2. Dérouler le biscuit et y étaler votre garniture sans y mettre une couche trop fine ou trop épaisse puis rouler à nouveau.
  3. Réserver au frais pour raffermir le tout.
  4. Préparer votre nappage, le verser sur la bûche, lisser et égaliser si besoin et remettre votre bûche au frais.
Le mieux est de préparer votre bûche la veille de la dégustation afin que le biscuit s’imbibe bien des saveurs et que la bûche soit bien ferme pour un beau découpage et une belle tenue.

Voici une bûche bavaroise faite maison de l’an dernier. Elle a été réalisée dans une gouttière De Buyer. Elle est composée de 3 couches : un base de biscuit breton, un insert crème brûlée à la vanille et une mousse bavaroise.
Voici quelques produits qui vous aiderons à réaliser votre bûche de Noel:
poche à décorer, Mastrad
Et vous à quoi sera votre bûche? 
 
Si vous voulez des recettes plus précises, n’hésitez pas à nous le demander!
On prépare Noël, chapitre 3 : la bûche!

Un avis sur « On prépare Noël, chapitre 3 : la bûche! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.