Comment cuisiner au quotidien de manière simple, saine et avec du goût? Bazar Avenue mène l’enquête!

Pas toujours évident de jongler entre le travail, la famille et les nombreuses contraintes. Alors trouver  en plus le temps et l’envie de cuisiner!  Moi qui suis gourmande, j’essaie  de diversifier mes plats et d’éviter les préparations toutes faites, souvent fades et pas très saines. Et pour ça j’ai une super astuce : les plats complets à la cocotte! Ils demandent peu de préparation, ils se font à l’avance… Et ils sont encore meilleurs réchauffés!

Le roaster grand modèle

Toujours à la recherche de l’accessoire de cuisson parfait, j’ai décidé de tester le roaster de Warmcook. C’est une cocotte en acier recouvert d’un émaillage en céramique. Pas de produits toxiques donc, voilà déjà un bon point. J’en entends déjà qui me disent : « mouais, encore une cocotte, j’ai déjà ce qu’il me faut à la maison ». Eh bien, le mieux est de le mettre à l’épreuve. Pour cela, j’ai choisi une recette issue du livre fourni : le poulet rôti à l’ail et au romarin*. Je précise que, cuisinant pour 5 personnes, j’ai testé le grand modèle (46 cm) mais qu’il existe un petit modèle (38 cm).

 

L’art d’accommoder les restes…

* Recette qui s’est rapidement transformée en poulet rôti à l’ail, romarin et garniture épicée (pommes de terre, tomates, oignons, poivre de Sichuan, piment d’Espelette)… J’avais des restes à utiliser!

Tout est prêt

Première bonne surprise, le roaster est ultra léger, donc très facile à manipuler. Cela me change agréablement de ma cocotte en fonte, parfaite pour mijoter, mais très lourde… Deuxième atout du roaster : la préparation du poulet m’a pris un petit quart d’heure.  Le plus long a été de sortir les ingrédients et d’éplucher les pommes de terre! J’ai ajouté un peu d’huile d’olive mais plus par habitude que par réelle nécessité. Une fois prêt, au four!

Parfait pour un four standard

 

Là, je dois avouer que je n’ai pas surveillé la cuisson car j’en ai profité pour faire tout un tas d’autres choses… Donc je ne sais pas combien de temps le roaster est resté au four 🙁 …

 

… Mais le résultat a toutefois été assez bluffant!

Un poulet bien doré

 

 

 

Le poulet était tout simplement délicieux, avec une chair hyper fondante et pleine de saveurs. Petit bémol, la peau manquait un peu de croustillant. Cela est sûrement dû à la cuisson trop longue et à l’utilisation de tomates. En même temps, ce n’était pas non plus un poulet rôti qui était prévu…

La condensation à l’intérieur du couvercle

En retournant le couvercle, on voit bien comment les picots disposés en couronne peuvent conduire les gouttes de condensation. Cela permet un arrosage continu lors de la cuisson : voilà le secret du roaster!

Pour conclure, voici d’après moi les principaux avantages et inconvénients du roaster:

  • Son poids plume, ce qui le rend très facile à manipuler, et son entretien ultra facile.
  • Son gros point fort : la facilité de préparation, et surtout la qualité de la cuisson.
  • J’adore : le fait que le four reste propre, un vrai plaisir de cuisiner sans avoir à tout nettoyer après!
  • Je n’ai pas trouvé de véritable inconvénient au roaster (et pourtant j’ai cherché 🙂 ), mais je mettrai un petit bémol concernant son look, un peu vieillot à mon goût (bien que cela reste subjectif…).

Vous l’avez compris, j’ai été séduite par cet ustensile super pratique! Et je salive d’avance à l’idée de tester d’autres recettes, comme le brownie aux noix de pécan ou… Le poulet rôti (avec la grille de cuisson que je vais également me procurer, pour avoir davantage de croustillant)!

J’ai testé pour vous : le roaster de Warmcook!
Étiqueté avec :                            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.